Esthésiologie / Esthésiothérapie

 "Esthésiothérapie" :  Définition : "Esthésis" qui vient du grec ancien Aisthésis qui signifie sensation/perception, et "thérapie" du grec ancien qui signifie soigner / traiter. Ce qui donne soigner les perceptions. Mon travaille consiste à aider mon prochain à clarifier et transformer son système de perception vis-à-vis d'une circonstance, d'une relation, afin de ramener naturellement la sérénité là où il y avait de la peur, du stress, de l'angoisse, des tourments etc....

 

 "Nous ne souffrons pas des choses mais seulement de ce que nous en pensons." Epictète (Père du Stoïcisme)

La Philosophie à la source de cette technique innovante :

"Vous avez 2 choix : Souffrir ou s'ouvrir, Résister ou lâcher. En effet soit vous alimentez vos pensées limitantes, stressantes, enfermantes, et vous perpétuez votre souffrance, soit vous les mettez en doute et vous permettez alors l'ouverture intérieure. C'est l'occasion pour vos conclusions, certitudes, croyances, diktats, opinions d'être en voie de transformation. Pour cesser de souffrir vous n'avez pas d'autres choix. "

 

 

  • Petite rétrospective : Socrate utilisait la Maïeutique comme méthode pour faire "accoucher" son interlocuteur de sa vérité personnelle, oubliée ou enfouie en lui, dont Socrate savait qu'il était porteur. Il avançait le principe suivant : ce qu'on croit penser que l'on sait vraiment n'est que croyance. Et toute croyance s'oppose à la vérité. Le processus de la pensée procède systématiquement par analogie et association d'Idées, en interaction avec les expériences vécues. 

 

"Notre conditionnement crée de la distortion et tronque notre perception de la réalité. La souffrance psychologique et/ou le stress ne sont pas rattachés à la réalité quelle qu’elle soit même jugée insoutenable, mais trouvent leur source uniquement dans la résistance mentale. Celui-ci est le réservoir du conditionnement qui confronté à l’expérience difficile lui oppose de la résistance, manifestée sous forme de : pensées, croyances, diktats, opinions, idéologies, concepts, suppositions,  affirmations, et certitudes. Autant de manifestations qui nourissent la confusion et l’illusion vis-à-vis du réel. Il y a toujours une somme de schémas qui nous en sépare. La psycho-maïeutique permet l’éfondrement de la résistance et l’évanouissement de la souffrance au profit de la libération". 

C'est au cours de mon parcours de 15 années de travail intérieur que j'ai découvert de façon empirique, chacune des étapes qui m'ont mené à me libérer de la souffrance, ignorant à l'époque que cette technique portait un nom que Socrate avait baptisé à son époque : la maïeutique et le Stoïcisme d'Epictète.

Aujourd'hui chaque situation est une bénédiction qui me permet de prendre conscience et ainsi de voir qui je suis face à ce qui se présente. C'est alors pour moi une occasion renouvelée de laisser s'évanouir des schémas devenus  obsolètes et ainsi de conserver et d'appronfondir ma quiétude existante. La vie est simple mais notre mental à sitôt fait de venir la compliquer à souhait. 

La consultation en elle même :

  • Chaque consultation s'appuie essentiellement sur un 'échange interactif. La méthode s'articule autour d'un process cadré par des  questions clefs qui vous aident à douter et requestionner chacune de vos pensées. Que ce soit une souffrance à propos d'une situation de vie ou au sujet d'une relation ou tout autre problème ou difficulté rencontrée, un concept, une croyance, il n'éxiste aucune pensée qui ne puisse pas s'éffondrer au profit de la vérité. Progressivement durant la consultation nous revisitons chaque pensée que nous confrontons au réel. Immanquablement les pensées que l'on prend pour vraies s’étiolent d'elles-mêmes et alors surgit la vérité : celle qui libère l'individu.

La consultation varie selon le degré d'attachement et d'identification aux pensées, il faut estimer entre environ 60 à 90 minutes pour chaque problème investigué.

 

Cette technique est la base essentielle de mon apporche dans toutes les disciplines que j'exerce. 

 

 

Quelques aphorimes rendus célèbres par leurs auteurs, qui viennent souligner les racines profondes d'où cette méthode prend sa source  : 

Ce qui ne vient pas à la conscience revient sous forme de destin"  Carl Jung

Pourquoi Jung dit cela ? Lorsque nous avons laissé une croyance enfouie ou être reléguée dans l'incoscient, notre âme se charge de mettre sur notre route l'expérience adéquate qui va permettre la réemergence de la dite croyance, afin qu'elle soit vue, vécue, ressentie de façon consciencete pour mieux la laisser pour ce qu'elle est à savoir une illusion de plus. La ressentir et lui accorder de l'attention est capital, mais ne lui accorder aucune importance est tout aussi vital. Aucune pensée quelle qu'elle soit n'est importante, ce n'est qu'une pensée, mais il faut lui accorder toute son attention pour qu'elle puisse être libérée.

"Il est plus difficile de désintégrer une croyance qu'un atome."  A.Einstein

"La désintégration de nos croyances est rendue encore plus difficile du fait de notre totale et entière adhésion à les tenir pour vraies." F.D'Hauterive

Un problème ne peut être résolu à partir de l'endroit d'où il émerge;, sans en changer la structure. Le mental, source de souffrance, ne peut prétendre résoudre les problèmes qu'il crée, s'il ne modifie pas la perception qu'il a acquis et admis auparavant. F.d'Hauterive

Une croyance érronée une fois ciblée et mise à jour devient totalement inopérante et se désintègre d'elle même. Notre tâche est d'élever notre niveau de conscience afin de les débusquer."                                              Frédérik d'Hauterive